Back to top

PGMR

PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PGMR)

Chaque MRC est tenue de par la Loi sur la qualité de l’environnement d’établir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR). Le PGMR est donc un document légal qui planifie la gestion des matières résiduelles sur un territoire donné pour une période de cinq ans. À l’issue de cette période, le PGMR est révisé en tenant compte des nouvelles directives et des nouveaux objectifs du gouvernement ainsi que de l’évolution des matières résiduelles sur le territoire de planification.

Le PGMR, en tant qu’outil de planification, pose un diagnostic en estimant les quantités générées, récupérées et éliminées pour chacune des catégories de matières : matières recyclables, matières organiques, résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD), des résidus domestiques dangereux et d’autres matières comme les pneus, les textiles, les métaux, etc. Cette estimation est effectuée également selon les secteurs : résidentiel, ICI (industries, commerces et institutions) et CRD (construction, rénovation et démolition).

Ensuite, le PGMR établit ses objectifs selon l’approche des 3RV qui sont par ordre de priorité : RÉDUIRE – RÉEMPLOYER – RÉCUPÉRER – VALORISER. Selon les ressources disponibles, qu’elles soient technologiques, humaines, financières et matérielles, le PGMR propose des mesures et, en collaboration avec différents partenaires, les met en application afin de réaliser des objectifs chiffrés en adéquation avec les objectifs gouvernementaux. Le PGMR est un outil dynamique, en ce sens que des bilans sont faits annuellement et des ajustements sont apportés si nécessaire. Les bilans comprennent des indicateurs comme des mesures de performance et des taux de réalisation des objectifs.

 

Documents :