Back to top

FAQ

1. Pourquoi une troisième collecte?

Parce qu’il s’agit d’une obligation gouvernementale. L’enfouissement des matières organiques sera interdit par le gouvernement du Québec en 2020. Il s’agit d’une démarche réfléchie pour protéger l’environnement.

Pour l’économie :

réduction des coûts liés à l’enfouissement

Pour l’environnement :

Réduction de l’enfouissement
Valorisation des matières organiques en compost
Réduction des gaz à effet de serre générés par la décomposition des matières organiques au site d’enfouissement
Contribution à l’équilibre du cycle naturel en retournant à la terre ce qui vient de la terre
Préservation des sols et des eaux souterraines

Pour la société :

Préservation des ressources pour les générations futures
Participation à l’évolution de la société

2. En quoi ma participation fait la différence?

La participation de chaque personne fait la différence au niveau collectif. Par votre contribution à cette collecte, vous aidez votre municipalité à augmenter ses performances au niveau de la gestion des matières résiduelles.

3. Et si je génère peu de matières organiques?

Quelle que soit la quantité générée, aussi petite soit-elle, la participation de l’ensemble des citoyens fait toute la différence.

4. Qu’adviendra-t-il des matières organiques collectées?

Les résidus verts et alimentaires seront valorisés. Au lieu d’être enfouis, ils seront compostés. Pour chaque bac brun rempli, on peut produire du compost représentant le tiers de son volume.

Les matières organiques seront transportées à la plateforme de compostage de la compagnie EBI sur le territoire de la MRC de D’Autray. Un lieu offrant les conditions propices à leur décomposition (aération, température élevée et humidité). Il en résultera, après une période d’environ 6 mois, un engrais naturel à l’apparence et à l’odeur du terreau : le compost.

5. C’est quoi le compost?

Le compost est un produit stabilisé, hygiénisé (absence de pathogènes), semblable à un terreau et riche en composés humiques. C’est un produit qui enrichit le sol et favorise le développement des plantes.

6. Quand débutera la collecte?

La première collecte aura lieu la première semaine du mois de mai 2017, au jour habituel de collecte dans votre municipalité ou secteur.

7. Quelle est la fréquence des collectes?

Le bac brun est collecté chaque semaine d’avril à novembre, et une fois par mois de décembre à mars.

8. Pourquoi le bac brun est collecté qu’une seule fois par mois en hiver?

Il y a moins de génération de matières en hiver. Comme ce sont uniquement des résidus alimentaires qui sont produits en hiver, la quantité est alors faible, soit environ 2 kg/semaine/ménage. Par ailleurs, comme il n’y a pas de problème d’odeur en hiver, les matières peuvent s’accumuler dans le bac jusqu’à la collecte.

Collecter à la semaine en hiver ne ferait que faire circuler inutilement des camions, générant ainsi des surcoûts et des gaz à effet de serre. De même, pour optimiser les coûts de collectes, il a été prouvé qu’une collecte par mois en hiver est idéale.

9. Est-ce je dois obligatoirement participer à la collecte des matières organiques?

Oui, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement du gouvernement du Québec et du Règlement relatif à la gestion de matières résiduelles de la MRC (lien vers le règlement).

10. Je composte déjà, est-ce que je dois participer à la collecte des matières organiques?

La collecte des matières organiques est complémentaire au compostage domestique. Certaines matières organiques, comme les restants de viandes, les os ou les cartons souillés, ne sont pas recommandées dans le compostage domestique. Il est suggéré de les mettre dans le bac brun ainsi que l’excédent des résidus verts, comme les feuilles.

Certains aliments, pour se décomposer entièrement, nécessitent une transformation plus radicale que ne le permet un composteur domestique (ex. : coton de l’épi de maïs, pelure d’agrumes, os, etc.). Ainsi, la température élevée de la plateforme de compostage permet d’accélérer le temps de décomposition des matières. Ce procédé permet d’accepter une plus grande variété de matières organiques dans la collecte.

Privilégiez les matières riches en azote et en carbone pour le composteur domestique, tel que reste de fruit et de légumes, rognures de gazon fraiches et résidus de jardin, coquille d'œuf, feuilles mortes, marc de café et filtre, papier journal, pâtes alimentaires, riz, pain, etc.

Mettre les autres matières : viandes et os, poissons et crustacés, produits sucrés, huiles et vinaigrettes, papiers et cartons souillés, mauvaises herbes montée en graine, etc., dans le bac brun.

Le bac brun peut également servir quand le composteur domestique est plein, ou gelé.

11. Si je ne veux pas participer?

Il ne s’agit pas d’un choix, mais d’une obligation gouvernementale.

Tout changement d’habitudes apporte son lot d’inconfort. Laissez-vous le temps de vous y habituer et commencez à trier les matières qui sont les plus faciles pour vous, par exemple en mettant le gazon dans le bac brun.

Vous serez surpris de la satisfaction personnelle que vous éprouverez à diminuer la quantité de déchets. D’autant plus que ceux-ci ne seront désormais collectés qu’aux deux semaines. Pour éviter les mauvaises odeurs, mieux vaut trier les matières et mettre celles qui se décomposent dans le bac brun!

12. Si je ne participe pas à la collecte, est-ce qu’un montant me sera crédité sur mon avis d’imposition?

Non, car la participation est obligatoire.

13. L’ajout d’une collecte supplémentaire a-t-il un Impact sur le compte de taxes municipales?

Tout d’abord, il faut savoir que le nouveau contrat de collecte des matières résiduelles octroyé par la MRC est plus bas que le précédent, et ce, même s’il y l’ajout d’une collecte supplémentaire. Pourquoi, parce que le nombre de collectes du bac noir a été réduit, et que cette collecte coûte deux fois plus cher qu’une collecte de matières organiques.

De plus, la collecte des matières organiques permettra une diminution considérable de déchets ultimes envoyés à l’enfouissement, ce qui permettra à la MRC de réduire les redevances payées pour chaque tonne de matières résiduelles enfouies. En conséquence, les efforts supplémentaires de tri des citoyens tant dans le bac bleu que dans le bac brun profiteront à toute la population.

Pour ces raisons, la MRC a été en mesure d’annoncer lors de la présentation de son budget pour l’année 2017 que les coûts liés à la gestion des matières résiduelles seront en baisse pour les cinq années qui suivront.

14. Pourquoi avoir réduit le nombre de collectes du bac noir?

Le portrait type de ce que l’on génère est représenté par :

  • près de 50 % de matières organiques;
  • près de 35 % de matières recyclables;
  • près de 5 % d’encombrants, textiles, résidus de construction, rénovation et démolition et de résidus domestiques dangereux;
  • près de 10 % de résidus ultimes, plus couramment appelés des déchets.

Ainsi donc, grâce à un tri adéquat, le contenu du bac noir s’en trouve grandement réduit. Maintenir une collecte hebdomadaire des bacs noirs augmenterait les coûts en plus d’être dommageable pour l’environnement puisque certains bacs, n’ayant pas assez de matières à l’intérieur, ne seraient tout simplement pas au chemin.

De plus, une fois qu’on a déposé les matières organiques dans le bac brun, le reste des déchets ne créent généralement pas d’odeur, sauf pour les couches, litières et excréments d’animaux. Dans ces cas spécifiques, nous recommandons de mettre ces matières dans un sac de plastique et de bien le nouer avant de le déposer dans le bac noir.

15. Qu’adviendra-t-il du bac noir s’il est vide, car mes matières sont bien triées?

La collecte du bac noir doit être maintenue. Toutefois, si vous devez remplacer ou acheter un autre bac noir, vous pourrez acheter un format plus petit qui doit cependant être compatible avec la collecte mécanisée. Informez-vous à la MRC 450 743-2703.

16. Est-ce que remplacer un camion de collecte par un autre change vraiment quelque chose?

Il est vrai que les activités de transport des camions de collecte génèrent du dioxyde de carbone (CO2). Toutefois, l’enfouissement de matières compostables est encore plus dommageable, car il génère du méthane (CH4), un gaz à effet de serre 21 fois plus nocif que le CO2. Sans compter d’autres impacts négatifs tels que : eaux contaminées, durée de vie des sites d’enfouissement, etc.

17. Y aura-t-il un retour de compost?

Oui, chaque année il y aura une journée de distribution du compost dans chacune des 12 municipalités de la MRC. Informez-vous auprès de votre municipalité.

18. J’ai un broyeur à déchets, pourquoi mettre mes résidus alimentaires dans le bac brun?

L’utilisation du bac brun s’avère la meilleure option environnementale. L’usage d’un broyeur d’aliments n’est pas une façon écologique d’éliminer les résidus organiques. Ces derniers consomment beaucoup d’eau potable et surchargent les eaux usées domestiques de matières en suspension et d’huiles, venant ainsi compliquer le traitement des eaux usées et des boues municipales.

19. Comment me départir de grandes quantités de feuilles, de gazon ou de branches?

Pratiquez l’herbicyclage et le feuillicyclage : Laissez le gazon coupé ou les feuilles mortes déchiquetées sur place fournit un engrais naturel au sol, en plus de permettre une économie de temps.

Les excès peuvent être apportés en tout temps à l’écocentre régional situé au 3125, rue Joseph-Simard à Sorel-Tracy. Il y a aussi trois collectes de résidus verts et deux collectes de branches prévues au cours de l’année, voir la section Info-collecte pour connaître les dates exactes.

20. Puis-je obtenir un bac brun additionnel ou de plus gros format?

Des ajustements quant au nombre de bacs et leur volume seront possibles, et sans frais, durant la première année suivant l’implantation du bac brun sur le territoire. Informez-vous à la MRC 450 743-2703.

21. Qui paie pour l’achat du bac brun?

La MRC assume le coût lié à l’achat des bacs bruns en utilisant la subvention gouvernementale de redistribution des redevances à l’élimination des déchets. Cette subvention est obtenue grâce à vos efforts de réduction et de recyclage des matières résiduelles.

22. Qui est responsable de la collecte?

La MRC gère le contrat de collecte octroyé à la compagnie EBI pour la période de 2016 à 2021.

23. Comment éviter ou réduire les odeurs?

Les odeurs existent déjà dans votre bac noir et le bac brun ne dégagera pas plus d’odeur bien que les matières doivent être mises directement dans le bac sans sac de plastique.

Voici tout de même quelques trucs et astuces pour éviter les mauvaises odeurs :

  • Enveloppez les résidus alimentaires, en particulier les restants de viande et d’os, dans du papier journal;
  • Recouvrez les résidus alimentaires d’une bonne couche de résidus verts (feuilles mortes, mauvaises herbes, copeaux de bois);
  • Saupoudrez le contenu de votre bac avec du bicarbonate de soude;
  • Sortez le bac chaque semaine même s’il n’est pas plein;
  • Ne laissez pas le bac au soleil;
  • Ne mettez pas d’herbe fraîchement coupée dans le bac, privilégier plutôt l’herbicyclage;
  • Rincez le bac avec de l’eau et du vinaigre après chaque ramassage.
24. Est-ce que les matières acceptées dans le bac brun peuvent différer d’une région à l’autre?

Oui puisque le procédé choisi pour valoriser les matières organiques n’est peut-être pas le même. Il en existe deux : le compostage et la biométhanisation.

Tout dépendant de la méthode choisit, les matières acceptées diffèrent. Par exemple, on accepte plus de matières avec la biométhanisation, puisque cette méthode élimine tous les pathogènes qui peuvent être présents.

25. Qui est propriétaire du bac

Le bac appartient au propriétaire de l’immeuble. Il doit l’entretenir et en prendre soin. Advenant le bris d’un bac, le propriétaire doit le remplacer par ses propres moyens. Toutefois, dans le cas où il est avéré que le bac est brisé lors de la manutention par l’entrepreneur, ce dernier doit le réparer ou le remplacer sans frais. Veuillez aviser la MRC dans ce cas.

26. Que faire de mon bac si je déménage?

Bien que ce soit la MRC qui distribue les bacs, le bac brun devient la propriété du citoyen qui peut le prendre avec lui s’il déménage.

27. Si j’emménage, comment me procurer un bac brun?

La MRC distribue les bacs jusqu’en décembre 2017. À compter de janvier 2018, les nouveaux propriétaires devront acheter les bacs en quincaillerie.

28. Dois-je entretenir mon bac?

Il est nécessaire de laver quelques fois en été le bac brun avec de l’eau et un détergent à vaisselle pour prévenir les odeurs, l’accumulation de la saleté et la présence d’insectes, de même que pour éviter d’attirer les animaux.

29. Si mon bac se brise, qui peut le réparer ou le remplacer?

Si le bris est causé par une mauvaise manutention lors de la collecte, l’entrepreneur doit réparer ou remplacer le bac, et ce, sans frais. Dans le cas d’une usure normale, le propriétaire doit le remplacer à ses frais.

30. Où peut-on trouver le calendrier des collectes?

Cliquez ici. Vous pouvez aussi télécharger l’application mobile MRC de Pierre-De Saurel + via App Store, Google Play ou Window Store ou vous abonner aux alertes en ligne ici. Une application qui vous alerte la veille d’une collecte pour vous informer des bacs à sortir.

31. Y aura-t-il un changement pour la collecte des bacs bleus

Non, la collecte des bacs bleus est inchangée et s’effectuera comme à l’habitude toutes les deux semaines, et ce, à l’année.

32. Est-ce que j’aurai à sortir mes trois bacs en même temps?

Non, les bacs seront toujours collectés 2 à la fois en alternance, soit une semaine étant le bleu et le brun, et l’autre semaine le noir et le brun, et ainsi de suite.

33. Y aura-t-il un changement dans la collecte des gros objets ou encombrants?

Oui, il y aura 9 collectes au lieu de 12. D’avril à novembre, la collecte s’effectuera, comme à l’habitude, la première semaine complète du mois. Il n’y aura plus de collecte d’encombrants pour les mois de décembre, janvier et mars.

34. Y aura-t-il un changement dans la collecte des résidus verts et des branches?

Oui, il y aura 3 collectes de résidus verts et 2 collectes de branches. Toutefois, il est possible d’apporter en tout temps, et gratuitement, les résidus verts et les branches à l’écocentre régional.

35. Quels sont les types de bacs qui seront distribués?

3 types de bacs seront distribués :

  • les bacs de 360 litres pour les immeubles de 3 logements et plus;
  • les bacs de 240 litres pour les maisons individuelles et les duplex;
  • les bacs de 45 litres pour la ville de Saint-Joseph-de-Sorel et le centre-ville de Sorel-Tracy. 

Un petit bac de cuisine de 7 litres sera aussi remis à chaque unité d’occupation lors de la distribution des bacs bruns.

36. Pourquoi une différence de volume des bacs (45 litres, 240 litres et 360 litres)?

Pour optimiser les collectes. Ainsi, les plexs et les multilogements se partageront des bacs de 360 litres, alors qu’il s’est avéré que le bac de 240 litres convient aux maisons unifamiliales. Quant au bac de 45 litres, il constitue une alternative aux milieux urbains très denses, où l’ajout d’un troisième bac peut être contraignant en raison de l’espace disponible.

37. Comment utiliser mon bac de cuisine?

L’utilisation du petit bac de cuisine vous permettra d’accumuler plus facilement les matières générées durant la journée. Une fois plein (ou au besoin), il vous suffit de transvider son contenu dans le bac roulant brun.

De petite dimension et hermétique, le bac de cuisine s’entrepose facilement sous l’évier, dans une armoire ou même sur le comptoir.

Doublez l’intérieur de votre petit bac de cuisine d’un sac en papier ou encore de papier journal avant d’y déposer les résidus alimentaires et autres matières. Emballez fermement les résidus, surtout les viandes, poissons et volailles, dans du papier journal. Transférez ensuite le tout régulièrement dans votre bac brun.

Rincez le bac de cuisine chaque fois que vous le videz de son contenu.

38. Est-ce que les ICI (industries, commerces et institutions) sont concernés par la collecte des matières organiques?

Oui, le service sera offert à tous les secteurs, qu’ils soient résidentiels ou ICI.

39. Comment s’organise la collecte dans les multilogements?

Des bacs de 360 litres seront distribués aux multilogements. Les propriétaires doivent prévoir des ressources pour gérer les bacs afin de permettre la participation des locataires.

40. Comment s’organise la collecte dans les commerces?

Des bacs de 360 litres seront distribués à tous les commerces selon leurs besoins pour récupérer les matières générées.

41. Quelles sont mes responsabilités dans la collecte des matières résiduelles de manière générale?

Le citoyen doit participer à toutes les collectes en triant les différentes matières selon le Règlement relatif à la gestion des matières résiduelles de la MRC (lien vers le règlement).

42. À qui m’adresser si j’ai des questions ou des plaintes?

Communiquez avec la MRC de Pierre-De Saurel par téléphone au 450 743-2703, poste 237 ou 244 ou par courriel à : mrc@pierredesaurel.com

Vous avez d’autres questions ?

  • mrc@pierredesaurel.com,
  • 450 743-2703,
  • application MRC de Pierre-De Saurel +
  • page Facebook : MRC de Pierre-De Saurel